Acheter un logement neuf ou un logement ancien ?

Acheter un logement neuf ou un logement ancien ?

Si vous souhaitez devenir propriétaire, pour développer votre patrimoine ou pour un premier achat, vous hésitez peut être encore entre acheter du neuf ou de l’ancien. L’ancien, plus « facile d’accès » à priori et perçu comme moins cher à l’achat, tend à attirer naturellement l’acheteur qui cherche une résidence principale ou un investissement d’un coût modéré.

Les constructions neuves sont toutes certifiées BBC ou RT 2012*. Elles permettent d’importantes économies d’énergies (le coût des charges est divisé par 3 environs), mais aussi un confort acoustique et thermique incomparable avec l’ancien.Pourtant, l’immobilier neuf possède des atouts moins connus qui valent le coup d’être pris en compte dans un projet immobilier, à la fois en termes de confort et de rentabilité. A savoir :

  • L’immobilier neuf présente aussi différentes garanties dont la plus connue est la garantie décennale. Les logements étant garantis 10 ans vous êtes protégés de toutes les mauvaises surprises, parfois coûteuses, que l’on peut rencontrer avec l’immobilier d’occasion.
  • Les logements neufs répondent aux normes en vigueur (PMR, électriques, incendie,…) et ne nécessitent aucun travaux de mise à niveau. Ce qui est parfois impossible avec la configuration des bâtiments dans le parc immobilier ancien.
  • Les logements (à partir du T2) sont, la plupart du temps, équipés d’une place de parking sécurisée.
  • Les espaces extérieurs (balcons, terrasses, loggias…) sont également plus nombreux et plus spacieux dans l’immobilier neuf. Les surfaces sont effectivement souvent plus réduites quand elles existent dans l’ancien pour une question de préservation du patrimoine via le respect de normes architecturales et dépendent de permis de construire liés aux façades.
  • De nombreux dispositifs gouvernementaux, voués à encourager l’achat dans le neuf, permettent une réelle économie financière, que soit dans le cadre d’un investissement (Loi Pinel) ou de l’acquisition d’une résidence principale (TVA réduite, PTZ+*,…)
  • Dans tous les cas, l’acheteur bénéficie d’une réduction importante des frais de notaire qui sont 3 à 4 fois moins cher que dans l’immobilier ancien.

Lorsque l’on tient compte de ces éléments sur le plan financier, la question du prix d’achat d’un logement neuf est fortement relativisée. En effet, en prenant en compte les charges, les frais de notaire et les frais d’agence qui s’ajoutent au tarif d’un logement ancien, on s’aperçoit que non seulement l’effort mensuel peut être quasiment similaire, mais aussi que la valeur nette du bien acquis est plus élevée dans le neuf.

Exemple :

Dans l’ancien, si le budget de l’acheteur est de 200 000€:

Montant des frais de notaire (8%): 16 000€

Montant des frais d’agence (5%) : 8 700€

Valeur nette du bien acquis : 200 000 – 16 000 – 8700 = 175 300€

Le budget réel consacré au bien lui-même est considérablement réduit, de même que la valeur de l’investissement.

Dans le neuf, avec le même budget:

Montant des frais de notaire (2.5%): 5000€

Valeur nette du bien acquis : 200 000 – 5 000 = 195 000€

A cela s’ajoute le poids des charges dans l’ancien qui entre en compte dans la mensualisation des remboursements en cas d’emprunt. A l’inverse, le PTZ+ et la TVA réduite permettent de réelles économies dans l’achat d’un logement neuf.


Articles liées:


Sources: RT bâtiment, economie.gouv.fr, Cbanque

 

*BBC : Bâtiment Basse Consommation, *RT 2012 : Réglementation Thermique 2012, *PTZ+ : Prêt à Taux Zéro